Double chance

Elle marchait main dans la main avec un monsieur à moustache.
Ils étaient beaux ensemble. Lui m’avait l’air d’un marin.
Et elle, en paix je dirais.

J’ai couru loin devant eux en feignant d’être pressée. Puis j’ai fait demi-tour.
Une fois bien en place, j’ai pointé vers de hautes fenêtres en attendant ma chance.
Bref, j’ai rusé, j’avoue. Elle m’inspirait trop pour que je n’essaie pas.

Et puis chez moi, je l’ai rendue méconnaissable. Parce qu’il le faut bien.
Par chance, il est plutôt facile de laisser de l’âme dans un visage.

carolinedufourdameLA DAME – Centre-ville de Montréal, automne 2013