Pour le temps qui passera

Il est de la nature de l’évidence qu’elle passe inaperçue. Jean Paulhan.

La douceur des heures.
Le désir de poursuivre sa route.
L’amitié.
Les boulets laissés derrière.
Les reproches tus.
Du temps à prendre.
Et le souvenir de sa chance.

carolinedufourruerachel7Rue Rachel – Décembre 2013

Répondre à Pour le temps qui passera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s