Vie de galet

Ce matin, en déjeunant,
je lisais dans Le cri des oiseaux fous, de Dany Laferrière,
La terre nous produit, la vie nous polit
puis elle nous rend à la terre.

J’aime l’envisager de cette manière.
Comme une pierre, du début à la fin.
Le reste relevant d’idées humaines
auxquelles je suis libre de me prêter ou pas.
En attendant d’être rendue à la terre.
De toute manière.

LE PLAISIR - Marché Jean-Talon, Août 2014

LE PLAISIR – Marché Jean-Talon, Août 2014

Répondre à Vie de galet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s