Au moins autant

la berçante, la consolante
l’éteigneuse de grands vertiges
la belle dénoueuse
j’ouvrirais une banque
pour qu’on y dépose des manières de toi
un geste, un mot, un regard, un silence
un sourire à la volée
retirable par tous et à toute heure du temps
parce que la vie entière a besoin de tendresse
au moins autant qu’elle a besoin d’argent
sans elle, même la beauté perd son sens

FILLE ASSISE SUR LE CIMENT - Août 2014, Montréal

FILLE ASSISE SUR LE CIMENT – Août 2014, Montréal

Répondre à Au moins autant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s