La rondeur du temps

comme un grand cercle dans l’instant
un endroit où me vivre
sans rien perdre de l’écho des heures

vain de vouloir m’accrocher
et vain de les vouloir parfaits
aussi bien les faire fuir

les mots les gens les jours

j’ai moins l’cœur à changer que je l’ai à me vivre
le temps m’étant précieux comme l’eau des rivières

MARCHEUR DE JUILLET - Montréal

MARCHEUR DE JUILLET – Montréal

9 réponses à La rondeur du temps

  1. Et si vous nous le chantiez ce texte ? Sur un air de balade, à mi voix ? Je suis certain qu’il prendrait tout son relief, comme une brume de chaleur. L’image est très graphique et pure!

    J'aime

  2. 'vy

    C’est si vrai et si toujours si joliment dit. « j’ai le coeur à me vivre », fera partie des quelques petites phrases précieuses que je garde en moi, auprès du « je me voyage », de Julia Kristeva.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s