J’y pense

couler par-dessus des roches sans se demander
s’en aller vers la mer sans le savoir et sans même y penser

Je suis loin d’une rivière.
Et d’en être une aussi.
Mais j’y pense.
Loin de la mer aussi.
Mais j’y pense.
Et voilà, c’est dimanche.
Et je ne m’en fais pas.
Parce que demain viendra de toute manière.
Que j’y sois ou pas.
Et que ça ne changera rien.
Ni grand-chose.
Et c’est parfait comme ça.
Dans l’immensité du monde.

Là, je pars.
Je vais laisser un peu de fricassée au cari à ma mère.
Et continuer plus loin, voir ma soeur et son nouveau logement.

C'ÉTAIT BEAU, J'AI TOURNÉ LA TÊTE ET CLIQUÉ Hier, Rue St-Laurent

C’ÉTAIT BEAU, J’AI TOURNÉ LA TÊTE ET CLIQUÉ
Hier, Rue St-Laurent

11 réponses à J’y pense

  1. 'vy

    Demain viendra toujours quelle que soit la manière, alors pourquoi s’en faire. J’y pensais justement. En attendant, continue de cliquer et nous tourner la tête.

    Aimé par 1 personne

  2. « Dériver comme une calebasse sur la rivière », ton beau poème m’a fait penser à cette phrase japonaise qui propose une façon de vivre. L’essentiel est de continuer plus loin.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s