Comme ça

dire comme les arbres juste assez rien de trop
et faire comme les feuilles qui tombent à bon propos
le ciel qui neigera sans me voler ma vie
chez moi l’hiver s’en vient et je l’attends tranquille

je voudrais chanter comme ça
berçant l’oubli sans fêler les âmes
chanter comme ça
et conquérir le coeur d’avant
pour le coeur de devant
connaître la musique
celle où l’arbre monte toujours
sans jamais rien brandir pourtant
avec toute sa sève

éclater de rire en pointant
vers l’horizon qui s’ouvre
au milieu des lointains murmures
et entendre les mots portés
par les grands vents de l’âme
sur tous nos courants de tendresse
vouloir en couler de légers
qui chantent aussi forts que doux
et n’en verser pourtant qu’un peu
qui tremblent
si frissonnante je suis
de tant vouloir te dire
combien j’aime quand on se regarde
à travers les yeux de l’espoir
et tous les desseins de l’amour

S'AIMER, ET LE CHANTER FORT DANS LE VENT

S’AIMER, ET LE CHANTER FORT DANS LE VENT

12 réponses à Comme ça

  1. Sharlen Phileas

    Très beau poème, il c’est naturellement mis en rythme / musique dans ma tête, un chant qui libère =)

    J'aime

  2. soleilauloin

    I miss you so. Wish you were here… Ton regard sur elle me manque tellement. Je le savais qu’il me manquerait. Je t’aime.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s