Coeur humain

L’autobus est presque vide. Un homme âgé y monte. Une jeune fille est assise tout au fond.

Il la reconnait. Il sait bien que ce n’est pas elle. Mais il la reconnait. Et il le lui dira. Il s’assoira près d’elle et lui parlera de cette femme qu’il a aimée et qui lui ressemblait beaucoup. La jeune fille l’écoutera avec une certaine tendresse.

Quelques arrêts plus loin, elle se lèvera et saluera l’homme du regard. Elle rentrera chez elle, où elle s’endormira près du garçon qu’elle aime. Elle ne dira rien du vieil homme. Elle y pensera peut-être, mais l’oubliera surtout.

Lui rentrera chez lui, auprès de cette femme qui ne le reconnait plus. En la bordant ce soir-là, il posera doucement ses lèvres sur sa joue vieille et douce. Puis il s’allongera à ses côtés, heureux qu’elle y soit encore.

carolinedufourhomr

Février 2016, Montréal

16 réponses à Coeur humain

  1. Time tend to change us into strangers, and sometimes we find us in the past. It’s a image and words I think I’ll not forget in the garden of marvels that is your space… Thanks very much, Caroline.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s