Le beau et l’absurde

dans la tempête, je pensais à toi
à ce vent glacial qui est venu te mordre

de quoi trouver encore une fois
le sens du beau comme de l’absurde

le beau de la neige
et ce qu’elle entraîne de périls

le beau de l’amour
et ce qu’il amène de peine

Photo : NEIGE, VENT, FILLE – 14 mars 2017 / Rue D’Iberville, Montréal

6 réponses à Le beau et l’absurde

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s