Murmure d’hiver

j’avance et me retrouve
inoculée encore
sur une même route
de quiétude et de vent

j’ai dans le sang la liberté
des mémoires d’arbres et de rivières
et des amours à coeur portant

c’est d’elle que j’entends toujours
que j’ai déjà tout
et par elle que j’arrache
devant mes circonstances mondaines
la peur d’échouer ou de perdre

alors c’est elle que je rappelle
elle que je ramène
sur les lieux touchés de mon âme
pour sa lumière balsamique
et ses longs trottoirs dans la neige

Photo :  VOITURES, TROTTOIR ET ESCALIER – Rue d’Iberville / 14 Mars 2017

3 réponses à Murmure d’hiver

  1. 'vy

    Ta photo, on dirait un dessin, de ces dessins que j’ai déjà vus dans des expositions d’art et devant lesquels je restais parce que mon regard s’y plaisait. Ces noirs friables, ces blancs plus tout à fait blancs, ce flou qui vibre, cette douceur un peu mélancolique aussi. Je m’y sens accueillie un peu hors du temps. Paisible.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s