Le ciel y sera

Viens Nestor, on va se prendre un café sur une belle terrasse.
Le ciel y sera, le monde aussi. On verra mieux passer les heures.

*

Ce matin, m’a dit Bertrand, un vent soufflait des ténèbres.
Un vent un peu amer, qui sentait l’envers du bonheur.
Mon cou endolori, mes membres lourds.
Et mon coeur surtout, qui pleure encore ma Madeline.

Or mon coeur, m’a dit Bertrand
ne m’a toujours donné de choix que celui d’embrasser le temps.
Alors avec Nestor et sans sa laisse, je m’en suis allé dehors.

˜

Photo : LE MONDE – Rue Beaubien * Juin 2017

4 réponses à Le ciel y sera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s