Trous de mémoire

chaque jour dans la voix du matin
le poids de la mort et du monde

ah! le bonheur quand même
d’avoir des trous dans ma mémoire
des gouffres à désespoir
où j’peux larguer ad libitum
le lourd et l’inutile

c’est qu’ils aiment souffler à mort
les vents portants du marché
et le sol est moins cassant
pour les oiseaux légers

Photo : GRAFFITI, MUR, NEIGE ET TAILLIS – Avant-hier, le long de la voie ferrée 

6 réponses à Trous de mémoire

  1. 'vy

    Heureusement la mémoire s’apaise. Ta photo va pourtant bien avec tes mots, en la voyant j’ai pensé à certaines oeuvres d’Anselm Kiefer, et tu sais comme je l’aime. Si grave le monde.

    Aimé par 3 people

  2. oui larguer le lourd et l’inutile dans le sombre d’un puits sans fond………afin que jaillisse la lumière…..de tes mots
    douceur et câlins vers toi, magnifique caroline

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s