Le blâme

On engraisse le loup.
Puis on blâme sa force.

Les temps sont à vouloir ailleurs.
Moins de choses. Plus du reste.

Photo : THE TIMES THEY ARE A-CHANGIN’ * Fin novembre 2018, Montréal

13 réponses à Le blâme

  1. gilles l.

    C’est le commentaire politique le plus pertinent et imagé que j’ai lu récemment. Comme quoi la poésie et la politique partagent au moins quelques lettres.

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s