Autant que j’y suis

les notes roulent dans l’air
comme des clairs de ruisseau
et toujours ce désir
sous le ciel de l’automne

là où les mots étanchent ma soif
par une étrange fidélité
c’est l’appétit dans nos regards
qui me tient près

les années ne me mènent à rien
qu’à ce que j’ai versé sans attendre
mon souffle y passe jusqu’à l’aube
et les minutes belles

le feu dans l’ombre et dans l’ébat
même au plus perdant de l’attente
la lumière qui revient

j’y serai autant que j’y suis
désarmée et vivante

 


Photo – LE VISAGE  * Septembre 2019, Montréal

4 réponses à Autant que j’y suis

  1. Quelle belle lumière,
    Que c’est beau,
    Ce contraste entre
    Ce regard, vibrant dans le noir,
    Et tes mots, vibrant dans l’espoir..
    Merci, douce toi
    Et des biz’tendresse vers ton réveil

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s