Novembre qui s’efface

Hier soir, la neige. La première vraie.
Celle qui vient tout éblouir.
Les coeurs et les pieds dans la boue.

Et ce matin, les branches blanches.
Le vent qui les secoue.

Et glissent en boules les flocons agglutinés.
Dans la lumière royale.


Photo – SUR DEUX MONDES * Hier, 17h44 – Montréal

7 réponses à Novembre qui s’efface

  1. tu me connais, je ne suis pas pressée de voir la neige chez moi mais quand elle arrivera je saurai l’accueillir avec bienveillance car il est inutile d’en rajouter quand ce n’est pas ce qu’on préfère 🙂
    et c’est pourquoi j’aime tes mots qui disent sa splendeur en dépit des rudesses qu’elle peut générer
    je t’embrasse!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s