Là reviennent les brumes

c’est moi qui ne veux rien
vraiment que d’y être
ni éclat ni carcan

et là, les brumes
celles d’un fleuve
comme ces choses endormies
qui ornent nos batailles

un souffle de neige et de jour
sur un fil qui se tend
et souvent, flanquées là
les amours annoncées

le labour, le temps
et le sang
qui férocement s’en mêle

sous le ciel
au plus près du poème
la poussée qui dérive
de l’hiver boréal

Photo – LES POCHES (2) – Même matin, Terrasse Dufferin * Ville de Québec

4 réponses à Là reviennent les brumes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s