Mémoire perdue

c’est tant de sens qui se languit
tremblant devant l’abîme

rêver sans peau de peine
de cet avant à bras ouverts

des mois à taire mon silence
ne me demande pas

ces murs teintés de pénitence
ces portes verrouillées

et les bateaux, les rats qui dansent

non plus les jours qui s’habituent
au vide négocié

Photo : GLISSEMENT * Novembre 2021 – Petite Nation

2 réponses à Mémoire perdue

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s