L’appareil

On a marché longtemps, jusqu’au coeur de l’ouvrage.
Il ne nous restait plus qu’à rentrer.

Il y avait la nuit, l’amour à profusion, et toutes 
ces années à embrasser la pluie. Et le temps, oui, le temps.
Le temps long comme on l’aime. 

On est restés dehors pour écouter le vent.
Sous ton pied délivré, dans le consentement,
le soir nous a montré d’où y prendre le monde.
L’appareil était là, à moitié sous les cendres. 

Tout avait été dit. Ça restait une histoire 
de beauté, et de regard encore.

Photo : AMOUR DE PLUIE – Montréal * Septembre 2022

Une réponse à L’appareil

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s