Rêver toujours

un autre jour à attraper
par la queue
par la tête
ce sera ta fête et la mienne
on ira au bois de Vincennes
avec nos joies et même nos peines
une autre journée pour rêver
surtout pas la laisser filer
oh que non
fleurs de framboise et rigodons

RACONTE-MOI LE BONHEUR Dans  l'autobus 95, avant-hier dimanche, Rosemont Petite-Patrie, Montréal

RACONTE-MOI LE BONHEUR
Dans l’autobus 95, avant-hier dimanche, Rosemont Petite-Patrie, Montréal

Pianos et autres rendez-vous

la pluie se préparait
pendant que j’te parlais
et puis je me suis tue
tout avait été dit
j’ai traversé la rue
sans regarder devant
on n’ira plus, c’est tout
à tous ces rendez-vous

Y A TANT DE CHOSES À FAIRE ENCORE Il y a quelques jours, à Montréal

Y A TANT DE CHOSES À FAIRE ENCORE
Il y a quelques jours, à Montréal

Rire avec elle

nul doute que son plus doux plaisir
était celui de la répartie…
ses mots déjà, quand petites, nous tombions chez elle
« attention d’pas faire des trous dans mon plancher… »

au bel âge de 92 ans
ma belle vieille tante est partie
merci à la Faucheuse d’être passée ô si doucement
sans faire de scène

vrai que quelque 150 000 humains meurent chaque jour dans ce monde

mais là vient de mourir la seule et unique Mademoiselle Audet
reine de la rue Masson et tante bien aimée

en mai dernier… dans le jardin de la résidence… elle ne voyait déjà plus... elle avait froid, j'ai pris ma grande écharpe… ça lui allait si bien, je trouve...

en mai dernier… dans le jardin de la résidence… elle ne voyait déjà plus…
elle avait froid, j’ai pris ma grande écharpe… ça lui allait si bien, je trouve…

à Margaret, Isabelle, Sauvanne, Chantal, Céline, et les autres
qui avez ri avec elle au quotidien dans la dernière année MERCI

Silence brodé

voilà le miroir
en petites pièces
éparpillées
on le voulait là
de toute manière
maintenant il reste
les fleurs de l’arbre blanc
tombées éparses sur les pervenches
le silence des mots
et tellement d’autres choses encore

ROSE NOIR GRIS  Il y a quelques jours, à Montréal

ROSE NOIR GRIS
Il y a quelques jours, à Montréal

Ciel, mon lézard !

la pluie et la parole
d’étranges lézards
pleurent où tombe
la douleur tiède
comme les étés

elle le fit
rien que pour la beauté
des mots et d’un coucher de soleil…

NOIR GRIS ROSE Hier, dans Rosemont Petite-Patrie, Montréal

NOIR GRIS ROSE
Hier, dans Rosemont Petite-Patrie, Montréal

Lune de mai

je ne suis pas chacun
des courants de l’amour
méditant le mystère
sur des eaux de bohème
je ne m’attache qu’à peu
m’y voulant tout entière
mon âme souveraine
naviguant sur mes jours
au mouvement des marées
sans mille mers à boire
pour une vie qui passe
et du temps pour la voir

L'ÉBLOUISSANTE (même sans son beau visage) - Dimanche soir dernier, de mon balcon avant

L’ÉBLOUISSANTE (même sans son beau visage) – Dimanche soir dernier, de mon balcon avant

Les espoirs du monde

ça y est
les portes s’ouvrent
les cours vont se remettre à vivre
et les coeurs à battre
au rythme tendre de l’été
on retient juste encore un peu / la joie d’y croire
disons qu’avril / s’est plutôt ri de nos espoirs
mais ça y est
il a fait chaud hier
il fait chaud ce matin
il fera chaud demain
bref, on l’a pas volé, que j’me dis
en m’assoyant dehors avec mon café
et puis
la une du matin qui vient me rappeler ma chance
nos murs debout

S'AIMER DEHORS - Montréal, 1er mai 2015

S’AIMER DEHORS – Montréal, 1er mai 2015

No more posts.