Mon âme n’est pas dupe

Cette ville.
Autant je l’aime, autant elle me rebute parfois.
Et c’est sa grande folie qui suscite, je le sais,
tant mon attachement que ma résistance.
Sa folie, et aussi tout ce qu’elle me cache encore.
C’est ce qui la rend si captivante. Et vidante aussi.

Et puis y a cette délicieuse envie qu’elle éveille si souvent en moi.
De capturer les choses et les moments, de les immortaliser.
Comme dans ce viaduc avant-hier, avec tous ces néons braqués sur l’heure de pointe.
Impossible de garder mon autre oeil dans ma poche.

Mais peu importe la poésie que j’y trouve,
elle y côtoie quand même toujours une certaine violence.
Une violence certaine. Pour mon âme.
Et s’il n’y avait pas quelque chose de royal en son coeur,
il y a longtemps sans doute que je l’aurais quittée.

carolinedufourviadstl3 orig 750Viaduc St-Laurent, à la tombée du jour – Novembre 2013

Répondre à Mon âme n’est pas dupe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s