Le bruit de l’hiver

C’était beau… froid et beau.

Je m’enlignais vers la montagne lundi.
Mais j’ai reculé. Trop humide, trop perçant.
Mon corps commence à rêver du printemps.

J’y suis allée le lendemain.
C’était moins glacial.
Plus proche de mon courage.
Mais quand même. Sous mes pieds.
J’entendais fort le bruit du grand froid.
Ce froissement qui ne ressemble qu’à lui-même.

Il reste que la lumière change.
Ce matin, sur la rue devant chez moi,
sa nuance sur la neige n’est pas la même.
L’hiver s’en va vers son silence.
Et le bruit du temps qu’il fait changera lui aussi.

BLEUS - Le 24 février 2015 sur le mont Royal

BLEUS – Le 24 février 2015 sur le mont Royal

Une réponse à Le bruit de l’hiver

  1. Lectures au Coeur

    Je les reconnais, ces froissements du grand froid. Il suffit qu’on les croise une fois pour s’en souvenir toujours.
    Merci pour ces poèmes qui chantent les saisons du Québec.
    Belle journée, Caroline !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s