Le temps s’en mêlera

un vendredi bleu
sur un ciel de fin de mois
le temps se jette contre les jours
le long de sa longue mémoire

l’homme monte l’escalier
il traine avec ses sacs trop lourds
le temps passe plus vite qu’on le pense
c’est qu’elle ne lui répondra pas
il déverrouille et ouvre

le vent est encore frais
et nous on a le temps
pour un moment encore
y a tant de choses qu’on suppose

CROSSROADS - Montréal, juin 2015

CROSSROADS – Montréal, juin 2015

21 réponses à Le temps s’en mêlera

  1. Sharlen Phileas

    Magnifique photo, j’adore le jeu avec le contraste, ça colle parfaitement au texte. La complexité du temps est quelque chose qui nous colle tous à la peau et c’est réellement très bien écrit.
    Je ne me lasse jamais de visiter ton blog 😉

    J'aime

  2. Magnifique poème… J’aime particulièrement « le temps se jette contre les jours », avec sa force et ses allitérations. La photo l’illustre parfaitement, avec le mouvement des gens qui vont on ne sait où, qui passent simplement, et vivent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s