Désabriée, la nuit

ce matin la lumière
et cette chaleur revenue
il est tôt, le soleil se lève à peine
après une soirée de cigales
la nuit en a été une
de drap qu’on écarte
et de bonheur pour moi
qui aime tant cette chaleur

j’entends la ville qui s’éveille
et la douche qui crie encore
on n’y fera jamais rien sans doute

de l’autre côté de la fenêtre
les feuilles du grand érable
changent déjà un peu de couleur

LEVER DE VILLE  Rosemont Petite-Patrie, matin du 18 août 2015

LEVER DE VILLE
Rosemont Petite-Patrie, matin du 18 août 2015

27 réponses à Désabriée, la nuit

    • Caroline D – Auteur

      Merci, chère Champenoise… et voici la définition que donne Antidote de ce mot que j’aime beaucoup (il semblerait qu’il ne soit utilisé qu’au Québec…)
      Québec, familier
      DÉSABRIER (transitif direct) – Retirer les couvertures qui couvraient (quelqu’un). Désabrier un enfant fiévreux.
      (pronominal) – SE DÉSABRIER : Il s’est désabrié dans son sommeil.
      Quant à son contraire, soit ABRIER et S’ABRIER… il est couramment utilisé aussi, mais il le serait également en Acadie semble-t-il…
      Il vient du latin Apricare… qui veut dire « réchauffer »…

      Aimé par 3 people

  1. 'vy

    La ronde des saisons va vite. Gardons encore un peu l’été. C’est si bon d’écarter les draps, de se désabrier.

    J'aime

    • Caroline D – Auteur

      Oui, même que ces chères cigales se donnent à fond en ce moment… les mâles, évidemment… et pour répondre un peu à votre interrogation, je sais qu’il existe de nombreuses espèces de cigales… j’ajouterai aussi que Montréal est presque à la même latitude que Lyon… la saison est certes plus courte, mais nos températures estivales peuvent être très élevées. Croyez-moi, je vis dans un pays d’extrêmes – il y fait aussi chaud… qu’il y fait froid!

      Aimé par 1 personne

  2. Ce matin je revenais de la piscine, et le ciel cristallin, une certaine qualité de l’air m’évoquaient l’automne. J’ai retenu que les feuilles de l’érable changent de couleur, la chaleur pourtant là migre déjà dans le rouge des feuilles avec la nostalgie qui l’accompagne.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s