Marcher

quelques jours encore de grande chaleur à l’horizon
et moi j’irai marcher
j’irai goûter le vent chaud
à l’ombre des grands arbres
et trouver la quiétude dans mon pas régulier
j’avoue chaque fois c’est la même chose
la fin du chaud me nostalgise
je m’entends rêver malgré moi
d’un été qui s’éternise
comme un long point d’orgue
sur le battement de mon pas
et sur ce je vous laisse
car je m’en vais de ce même pas
retrouver le vent doux
tandis qu’il souffle encore
sous le couvert amoureux
des grands arbres verts

18 réponses à Marcher

  1. 'vy

    Attends moi ! Et si en ce point d’orgue nos étés se croisaient, je partagerais avec toi un peu de ce vent doux. J’irais bien confier mes pas au couvert des grands arbres, moi aussi.

    Aimé par 1 personne

    • Caroline D – Auteur

      Dépend des jours… les chansons, le silence… tout ça… oui… mais quel que soit le moment, et la saison, je les aime toujours autant mes frères les arbres… c’est qu’ils font toute la différence pour moi… sans eux, la ville me serait moins dansante… non seulement la montagne est-elle au cœur de Montréal, pour moi, elle en est le cœur, rien de moins…

      Aimé par 2 personnes

    • Caroline D – Auteur

      pour tout te dire… je nostalgiserai un peu aussi… quand les couleurs de l’automne s’évanouiront… et puis à la fin de l’hiver encore… avec ses blancs éblouissants, et ses vents souvent mordants qui me fouettent l’âme et le corps… mais j’avouerai tout de même que la nostalgie qui monte à la fin de l’été… cette saison, si courte ici, et qui rime pour moi avec légèreté du corps… cette nostalgie, donc, est un peu plus intense… mais la danse des saisons m’est quand même bonne… et merci de me rappeler la belle lumière d’automne, si belle c’est vrai, et l’air aussi, si bon… je me souviens mieux maintenant… sourire… et une belle nuit à toi, irène… ou un doux matin, c’est selon…

      J'aime

  2. Lectures au Coeur

    « retrouver le vent doux
    tandis qu’il souffle encore
    sous le couvert amoureux
    des grands arbres verts »

    Merci pour ce souffle, ce murmure tendre et entêtant qui est venu me hanter comme un souvenir 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. on voudrait tous tellement prolonger cette saison de chaleur

    heureusement que la saison des couleurs, celle de l’été des Indiens, suivra bientôt, et les autres saisons, les unes après les autres, pour la suite du monde, aussi longtemps que nous vivrons, chacun de nous…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s