Le ciel libre

je regardais le ciel
aussi bleu qu’il sait l’être

et puis dans le journal
une image

tous ces états d’urgence
et la poésie qui tremble
d’être mais si légère

et j’ai marché
et des heures ont passé
la lumière a changé

et je me suis dit
que l’art le plus fuyant
celui dont je rêve
à travers chaque image
chaque vers chaque silence
celui qui m’emporte et me fait continuer
et que je cherche par-dessus tous les autres
n’est toujours
que celui d’être libre

carolinedufouramrdevdes

RALENTIR AU SOLEIL (moment d’extase) – Avenue du Mont-Royal, cette semaine

9 réponses à Le ciel libre

  1. oui, belle caroline, d’oser encore et encore être libre..d’oser voler vers ce qui nous porte, ce qui nous donne la force d’ouvrir aussi le journal…sourire…merci pour ce soleil, merci pour le silence de ce ralenti…et douce journée à toi et douce marche aussi…

    Aimé par 1 personne

  2. Je termine un livre d’un auteur islandais qui parle bellement de la poésie et de la liberté. Il s’appelle Jon Kalman Stefansson  » D’ailleurs , les poissons n’ont pas de pieds « . Tes mots résonnent parfaitement avec cette lecture.

    Aimé par 1 personne

    • Caroline D – Auteur

      Alors alors… je viens de l’emprunter ce livre, à la bibliothèque virtuelle de ma ville… Juste le prélude, déjà, résonne si bellement en moi… Je sens que je vais y aller voguer, ici et là, au fil des temps qui viennent… Merci, chère Fanfrelune.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s