Mon désir fou

sans amours ni rivières
pour y baigner mon âme
que trouverais-je à faire
de mon désir fou

par cette ombre qu’il porte
et ces vents qui se croisent
toutes les berges données
d’où rêver le mystère

sans lui, je sais
les matins seraient pâles
et les absences vides

et as-tu vu combien
près des courants innés
je suis plus vivante et plus vive

carolinedufourintlaaut

BLEU D’INTEMPÉRIE – Octobre 2017 * Lac Kénogami

5 réponses à Mon désir fou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s