À mesure que le soleil bouge

Les jours.
De plus en plus courts.
Et la pluie.

Et les heures aussi.
Qui ne disent rien d’avance.
Sinon que les nuages vont. 
Pareil à l’ombre sur l’asphalte à mesure que le soleil bouge.

J’embarque encore, souffle-t-elle.
Pour autant que ça continue.

Photo : MON SAC DE PRÉDILECTION ou LE PARAPLUIE DE TANTE DENISE (autoportrait) – Hier, rue Beaubien * Novembre 2017

8 réponses à À mesure que le soleil bouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s