La vie déroule son tapis

la vie déroule son tapis
aux couleurs d’arbres et d’orbes claires

combien d’âmes rêveuses
cherchent le rouge et l’or

tu ne vois que le fil
tant du ciel gris de ce matin
que de la fille qui enjambe
l’amas de neige sale
et ce rayon qui donne tout
en passant par ta fenêtre

ne le tais pas
malgré l’oblique des regards

la journée sera belle
ton cœur a besoin de repos
couche-toi sur le jour
étends ce que tu es
rien que ce que tu es


Photo : LA COULEUR DU GOUDRON – Rue Beaubien * 13 février 2018

8 réponses à La vie déroule son tapis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s