Où qu’elle aille

il est revenu tanguer
le vent
avec la neige folle
le piano et les mots
dans le sommeil de l’ourse

tu la vois
qui s’enferme pour échapper au bruit
dans l’ombre de la neige – parce qu’elle n’a pas fondu –
le visage est resté de la femme en colère

à quoi sert d’engranger le soleil?

quand tu la vois trop propre, redis-lui la manière
celle de l’aube restée amoureuse du temps


Photo : AU PIED DU JOUR –  Janvier 2021 * Montréal


2 réponses à Où qu’elle aille

  1. La lune & tes étoiles se reflètent dans la neige/ Drôle de pays blanc ciel noir/
    Toi, tu t’imagines savoir apprendre des indisciplines,
    Avoir des indices de malices:
    Matières à dire,
    « Je sais faire bruler le caramel,
    Regarder déborder le lait,
    Sortir au débotté sans culotte,
    Renvoyer des cailloux à la mer,
    Enflammer le cœur des allumettes,
    Regarder par le trou des serrures,
    Laisser les cerfs voler….longtemps,
    Me moucher le nez dans les étoiles
    Braver l’ombre de la boite à lettres
    & quoi encore ? »
    🌒
    🌬aMirliton
    🌓

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s