L’ombre du pin

Même matin.
Trois cauchemars d’affilée.

Et de s’ouvrir à l’évidence, tu dis,
serrés contre les plis du jour.

Ici, du fond d’une saison plus rude,
dans l’antre du désordre, l’eau qui frémit
sur le bassin gelé. Et le pic, perché entre le 
ciel et nous sur un bout de bois sec.

Plus tard, s’il fait soleil, l’ombre bleue
du pin blanc reviendra s’allonger sur
le tapis de neige.

Au fil des heures, même dans cette
beauté, il m’arrive de vaciller au
bord d’un trou béant. Pour un piano
absent ou quelque autre caillou.

On ne revient pas sur ses pas.

Photo : RIVER LOVE – Petite Nation 2022

7 réponses à L’ombre du pin

  1. cette rivière s’appelle ‘amour’? j’aime les photos d’hiver même si je n’apprécie pas du tout vivre dans le froid……..aussi je pense à toi dans ton froid polaire
    je suis d’autant plus attentive à tes mots et à la chaleur qui s’en dégage
    un gros câlin bien chaud! ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s