Nos états voyageurs

On y verra des puits et des petites mers
nos vertiges pour la énième fois –
et le grand cheval blanc reviendra de sa peine

Redoutable mémoire qui harde nos saisons
toujours une autre porte
qui s’ouvre sous la lune par les brises de soi

Je pose mes valises
en dansant sur ton quai mes états voyageurs –
on y reste au plus près
et j’entends le printemps et les oiseaux rieurs

PHOTO : SUR UN GRAIN DU SILENCE – Montréal * Avril 2022

2 réponses à Nos états voyageurs

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s