Et d’aimer danser seule

c’est encore la lune
comme une vieille adresse
quand la neige s’en va
c’est l’hiver qui remonte

à la sortie du cinéma
j’ai dit tu vois
c’est le manque d’ambition
du moins de celle qu’on disait
qu’il nous fallait avoir

on m’a boxée dans le grand ring
de tant aimer y danser seule

et cette étrange liberté
dont parlait Marguerite

j’aime mes pieds sur le plancher
plus que les chameaux racornis

PHOTO : DE L’IMPORTANCE DU TEMPS – Montréal * Avril 2022

3 réponses à Et d’aimer danser seule

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s