Éperdument la lune

C’est peut-être une
intransigeance, un aléa de
caractère. Mais ça peut aussi
rester vague. Une rivière qui se
déchaîne sur nos tendresses étriquées.
Ou bien éperdument la lune, contre rien
ni personne. Avec de quoi errer encore
dans nos ruelles de fin d’automne.

Photo : LE BLEU DU TOMBANT – Montréal – Décembre 2022

5 réponses à Éperdument la lune

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s