Remplir le ciel

un peu de toi, un peu de moi
et qu’on y danse
comme la blanche folle
à s’y geler mais tellement belle
à remplir le vent et le ciel

un peu de moi, un peu de toi
et qu’on y rie
même dans les creux de ta tourmente
ramasse-moi, je n’ai pas peur
on se connaît presque par coeur

Photo : LA CARESSE BORÉALE – Avant-hier, dans mon quartier – Montréal 2019

8 réponses à Remplir le ciel

  1. Il manque parfois,
    au cœur de l’hiver,
    un peu de cette musique blanche,
    qui se dépose en silence
    sur le temps et les branches.

    Depuis longtemps,
    n’ont pas retenti les rires
    de notre enfance .
    Nous ne savons plus bousculer le gel,
    dans le jardin du ciel.

    Je dessinais par ailleurs,
    un peu de toi, un peu de moi
    avec mon doigt rêche
    sur la buée de la vitre,
    une fleur, un cœur et sa flèche.

    Mais nous nous connaissons par cœur,
    et les souvenirs s’allègent,
    comme le bonheur parmi les rires :
    il suffit d’y revenir
    même s’il n’y a plus de neige.

    RC

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s