De mon âme en terre urbaine

De ce plaisir que j’ai
à passer par les quartiers morts
qui ne revivront qu’au matin.

De ce besoin qui va de soi
de m’éloigner de la multitude.

Dimanche soir, dans un coin industriel de Rosemont

Dimanche soir, dans un coin industriel de Rosemont

Répondre à De mon âme en terre urbaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s