Cette beauté qui attrape

J’ai pris, hier soir, l’une des plus belles marches blanches de ma vie.
Un air d’hiver parfait. La neige qui venait d’arrêter de tomber.
Je l’ai pas choisi, c’est arrivé comme ça, je revenais d’une rencontre.
Et vu l’heure, j’aurais sans doute pris le bus s’il n’y avait eu cette extase.
J’ai mis le pied dehors dans des rues souverainement blanches.
Comme elles ne peuvent l’être que la nuit, avant l’assaut du matin.
J’ai traversé le quartier dans un éclairage réverbère adouci par la neige.
Des rues presque vides aussi. Un spectacle immensément tranquille.
Le vent a bien choisi son moment pour s’absenter.
C’était digne d’un rêve.

carolinedufourtrme3Cvi

IVRESSE MONTRÉALAISE – Hier, dans le Mile-End

17 réponses à Cette beauté qui attrape

  1. 'vy

    C’est un rêve que tu nous offres, un peu d’immensité. Il est des images qu’on voudrait agrandir pour entrer dedans physiquement. Ta photo correspond si bien à tes mots.

    Aimé par 1 personne

  2. ..ce petit air qui pique, mais qui pique si bien, ce petit bruit qui craque, mais qui craque si bien…les joues et le nez en feu, quand on arrive….tout cela vient jusqu’ici…merci caroline

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s