Le premier élan de l’étreinte

l’étreinte, hier
dans son premier élan

je romps sans le vouloir
comme le ciel se couche

étreins-moi dans ma chair
que le vent glisse dans la faille
et verse
jusqu’au creux de ma terre
abreuve-moi
que se coule le tendre

et puis j’ai digressé
le doute m’a emmenée ailleurs
qu’importe à tort ou à raison

j’ai changé la photo
et parlé du printemps
en me disant
qu’au fond je lui ressemble

Photo : Métro Beaubien, sous terre * 31 mars 2018

4 réponses à Le premier élan de l’étreinte

  1. 'vy

    Et découvrir les deux textes en même temps, comme monte la sève. Les mots étaient beaux et les digressions aussi. C’est bien d’avoir les deux. Et deux photos d’intérieur, si rares.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s