Nos carnets verrouillés

Il y a nos silences.
Ceux-là des fleurs qui poussent dans des jardins souillés.
Et il y a nos guerres.

Mon esprit débridé comme un beau cheval fou m’a fait te parler d’elle.
Après je n’ai plus su si j’aurais dû ou pas.

Et ce matin, je pense aux mots qu’on n’ose pas.
Aux carnets verrouillés de nos peines humaines.
Alors qu’on naît d’un même souffle de douleur et d’extase.

Photo : AVANT D’Y ALLER * Hier, dans le Mile End

8 réponses à Nos carnets verrouillés

  1. So beautiful in their truth, these words. Of your courage and your heart and the deepest sensibility. When I look back on my regrets, they are vastly of things I didn’t do or say, only a few are of those I did. Thank you, Caroline.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s