Le corps du vent

et juste comme je m’apprête à publier ces mots
la blanche par la fenêtre qui revient danser

l’asphalte fissuré
par ses états de glace
et ce matin, la pluie
et ses ronds dans les flaques

le vent tiède s’en revient
et je l’attends, j’avoue
comme un amour vivant

Photo : LE BOND – Il y a trois jours * Montréal 2019

3 réponses à Le corps du vent

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s