Mouvement et désir

Et l’image qui s’écrit. Sans gravité.
Les voitures qui passent
entre les trottoirs enneigés.
Et toi qui guettes dans ton désir
l’histoire qui sera belle.
Un vent léger qui parera au lourd.
Un reflet tendre dans le noir.
Au milieu de ce qui oscille.
Comme ces nuits qui te prennent
et viennent te changer malgré toi.
L’invisible t’arrive.
Le silence reste entier.
Et un peu plus qu’avant,
tu te sais vulnérable.
De plus en plus sans doute.
Alors tu joues.
Ou plutôt tu rejoues.
Un peu plus fort qu’hier.
Au jeu de l’abandon.

 


Photo : DE L’ÂME QUI DISPENSE ET DU VENT QUI DÉCIDE (autoportrait) – Avant-hier * Montréal 2019

2 réponses à Mouvement et désir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s