Le ballet séant

alors on changera l’histoire
celle des papillons de nuit
difficile de dire sans dire
c’est ce que je voulais faire
du bout de l’âme
sans faire de bruit

d’entre toutes les heures
le matin des oiseaux

immenses les villes
et vos bidules
permettez-moi l’envers
et les becs sans médailles
asseyons-nous devant
mon abstrait et le vôtre
nos atomes vivants
et le ballet séant

et pourtant d’attendre l’instant
c’est fou comme le temps est là

le vent qui traque fort
les craques de nos baraques
et le grand quiproquo
des amours du dehors

et devant moi le ciel
qui s’attache mes yeux ou pas
mais sans lui rien qui ne nous croit
ni même le grand ciel d’aimer

 


Photo – OBSERVATEUR * Avril 2020 – Montréal

6 réponses à Le ballet séant

  1. Que c’est beau, ma belle amie,
    Que c’est beau..
    Couchée sous le bleu du ciel,
    Avec juste les fleurs de lilas,
    Pour me rappeler,
    Avec le bleu,
    Pour te penser..
    Merci,
    Merci et tendre journée..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s