Bleu de latence

Pour ce qui est pris dans la chair, dans un état bleu de latence.

Si tu étais tout près, rivière, j’irais t’écouter chaque jour.
Le temps d’au moins quelques murmures. Dans ton bois dense et
secourable, sculpté de sentiments, broussailleux mais ouverts.

Devant ton errance sublime, je boirais doucement à nos rêves.
En calant mon regard sur un espoir tranquille.

Photo – LA CONFIANCE DES EAUX * Juillet 2020 – Ripon

3 réponses à Bleu de latence

  1. Y déposer sa main,
    Pour que le ronds s’y répandent,
    Y boire tes mots,
    Doux ricochets de tendresse..
    Merci, tendre toi..
    J’irais bien m’y jeter,
    Dans l’eau de la rivière,
    Sous cette chaleur entêtante..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s