Plus fort les violons

Comment faire autrement, je sais,
que d’y vouloir l’espace, le ciel,
grand ouvert devant soi.
Une autre journée sur le sable,
à cap et corps perdus, te souviens-tu?

Plus fort les violons, je te dis. Et la mer.
Que rien ne se dérobe, tiré par la marée de nous.

On danse encore avec le temps. Et le vent.
Et depuis le bout de l’aube, le ciel n’a pas changé.


Photo – UNE AUTRE IMAGE DU PARADIS * Août 2020 – Ripon

7 réponses à Plus fort les violons

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s