Droit au coeur, le piège

je m’abrite contre la nuit
et je sais les amants transpercés pour toujours
mais la vie belle encore

s’il était que la terre craignait l’avalanche
je m’astreindrais moi
à craindre la guerre
en attendant j’aime couler
y a tant de rumeurs qui m’échappent
dans ce grand cinéma
les petits sièges
de haut en bas
les mains grasses des malfaisants
et la fortune des amants

et s’il était que l’air craignait les nuages
je pleurerais la fin de nous
et me tuerais heure après heure
à les pousser
vers tous les déserts oubliés
mais elle
ne peut n’être que piège
la vie
trop cynique ce serait
n’était-elle que manège
pour le seul plaisir des véreux
et des ingénus

AINSI PARLAIT LA RIVIÈRE, ET MÊME MOI PEUT-ÊTRE Hier, rue Ste-Catherine

AINSI PARLAIT LA RIVIÈRE, ET MÊME MOI PEUT-ÊTRE
Hier, rue Ste-Catherine

14 réponses à Droit au coeur, le piège

    • Caroline D – Auteur

      Here’s a translation, Harrie.
      I tried to render what I meant to express.

      STRAIGHT TO THE HEART, THE TRAP

      I shelter myself from the night
      And I know lovers forever transpierced
      But life beautiful still

      If it be that the earth feared the avalanche
      I would bind myself to fearing war
      Meanwhile I love to flow
      So much of the rumble is beyond me
      In this big theatre
      All those seats
      From top to bottom
      The dirty hands of evils
      And the fortune of lovers

      And if it be that the air feared the clouds
      I’d be crying the end of us
      And push on ’em to my last breath
      To get ’em where they’d pour over
      Every forgotten desert
      But she
      Can’t be only a trap
      She life
      Too cynical that would be
      If she were but a carousel
      For the sole pleasure of the dubious
      And of the ingenuous

      J'aime

  1. La vie est belle parce que cruelle, et réciproquement. Elle est sombre pour mieux nous éblouir un instant. Un manège ou chacun tend sa main pour attraper la queue du Mickey qui virevolte comme une illusion et continuer à tourner. Mais on l’apprécie mieux le jour ou on arrête de vouloir attraper cette putain de queue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s