La lune ne crie jamais

j’écoute des notes qui s’égouttent
comme ces étrangers qui fascinent
des gouttes d’eau qui me réveillent
ou qui m’endorment, je ne sais pas

on couche bien au fond du bois
où se trouvent les douleurs du monde
on ne s’y noie pas pour autant
peut-être qu’on parle plus doucement
pour ne faire de peur à personne

la lune jamais
jamais la lune ne crie

le temps passe et là je m’étends
sans m’en défaire plus qu’il n’en faut
on tombera de toute manière
ça sert à quoi de tout brûler
aussi bien regarder le temps
le ciel et les enfants

carolinedufouretras.jpg

Photo : BONTÉ DE BRUINE – Hier, dans mon quartier

3 réponses à La lune ne crie jamais

  1. non, « on ne s’y noie pas pourtant », parce qu’il faut des regards qui crient encore et encore à la lune, à sa beauté, des regards qui crient à l’amour aussi….sourire…alors, simplement, oui, le ciel, les enfants…et tes mots….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s