La même boue

un corps au clair
ou au lointain
quelque chose de noyant
s’en est pris à mon arbre

même si la veine est immobile
elle y boit tout le ciel

dans les échos de la terre noire
et le portant du jour
l’eau se forge un battant d’espoir

toujours la même boue qui s’avance
et le rêve du même jardin
un limon riche de confiance
ouvert sur la fin
comme le commencement

Photo – BEAUTÉ HUMIDE * Juillet 2020 – Ripon

4 réponses à La même boue

  1. En descendant du diable, les racines se font plus rapides ! Ma grand mère mettait les pommes de terre au diable, sans eau, et le diable au feu. Les pommes de terre sont des tubercules et la cuisson prenait une bonne heure … bien énigmatique !
    Bise et douceur, chère Caroline.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s