Mon coeur est à l’oiseau

Ma nostalgie déjà.
Comme si quelque chose de perdu.
Mais ma tristesse n’est pas plus grande que celle de l’oiseau.

Te faut me voir quand je boussole par-delà mon errance.
C’est vrai que j’aime aussi la brume. Et que j’y viens toujours
à grands coups de beauté, même quand la mer tombe.

Je m’abstrais de la vague pour l’ange de l’inférence.
Pour ses plus beaux enfants jusque dans ses fosses à mourir.

Et quand mes yeux se brûlent sur la flamme du monde, je vole.

Photo – LE BEL OISEAU SUR LE TROTTOIR * Juillet 2020 – Montréal

7 réponses à Mon coeur est à l’oiseau

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s