Dévalaison

Et là, l’orage. En attendant, il s’y passe
des heures, et c’est pas seulement le piano.
Quelque chose comme des os d’éther. Et le même cheval blanc.
Un bain d’émail brisé. Et des fissures à réparer.
Parce que le temps y fait.
Les gouttes aussi. Nos rivières sont immenses.
Et tu les longes en y voulant.
Ce qui coule et dévale.

Photo : SUR LA BEAUTÉ DES JOURS – Laurentides * Été 2022

Une réponse à Dévalaison

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s