Pensée de ruelle

je t’écris de la ruelle
le cœur gros mais sans haine
ça servirait à rien
même le chat le sait
et les arbres, bien sûr

I’m writing to you from the alley
with a heavy heart but no hate
it would serve no good
even the cat knows that
as do the trees, of course

carolinedufourchru

English Title : THOUGHT FROM AN ALLEY

*Photo : Juillet 2016, Montréal

11 réponses à Pensée de ruelle

  1. gilles l.

    Est remonté à la surface de ma mémoire un tas de merveilleux souvenirs de ma ruelle du quartier Rosemont (entre la 1ere et la 2eme avenue, au sud du boulevard), le temps servant à adoucir les aspérités du quotidien. Il m’arrive parfois de jalouser la placidité de ma chatte…

    Aimé par 1 personne

  2. Lectures au Coeur

    Sobre  » Mesure de temps  » qui épouse les ellipses du sentiment. J’aime beaucoup … et je ressens.
    Douce semaine, Caroline …

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s