L’espoir des bateaux

Surtout n’oublie pas la délicatesse. On s’en sortira. Nos amours sont des anges troubadours. On s’en sortira. Pour voir derrière le mur, suffira de s’ébattre, de revenir en arrière peut-être, et de tourner sur nous-mêmes. Parce que l’histoire se répète, pour nous et les autres. Les désespoirs nous emportent comme des bateaux sur l’océan. Et puis ils nous ramènent pour la fin. Et la suite. On se réinvente, et puis ça y est. Les enfants nous font rire à nouveau. Nos cœurs battent, et ça suffit.

carolinedufourpeload.jpg

LE PENCHANT – Hier, sur l’avenue De Lorimier

6 réponses à L’espoir des bateaux

  1. Micheline Jeanson

    Merci Belle Caroline, Gratitude pour tes profondes, conscientes et « savoureuses » réflexions qui élèvent.. font sourire le coeur…un pur délice! xx

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s